Download in HD

Bron

Série de Hans Rosenfeldt, Björn Stein, Henrik Georgsson... Policier et drame 4 saisons (terminée) DR1 1 h 21 septembre 2011

Une femme est retrouvée coupée en deux sur le pont de l'Øresund, à la frontière entre le Danemark et la Suède, et force les deux pays à collaborer.

Saison 1 (7,5/10) :

Une femme est retrouvée coupée en deux sur le pont de l'Øresund, à la frontière entre le Danemark et la Suède, et force les deux pays à collaborer. En voilà une idée de départ vraiment excellente, une idée de départ tellement excellente que la série a eu le droit à deux remakes avec la frontière américano-mexicaine et avec la frontière franco-anglaise ; j'ai hâte de voir ce que ça donne avec celle entre la Palestine et Israël et celle entre la Corée du Nord et la Corée du Sud... Plaisanterie à part, c'est vraiment une excellente idée de départ...

Après cela, on peut faire quelques reproches du point de vue intrigue avec ses incohérences (on peut savoir comment le tueur en série réussit à éteindre toutes les lumières du pont au début ???), ses indices qui tombent de nulle part ou encore être déçu des véritables motifs de l'assassin.

A noter une fin qui fait un peu penser à "Se7en".

Mais l'ensemble tient le spectateur en haleine grâce à ses deux protagonistes, des personnages hauts en couleur totalement opposés, l'un, enquêteur danois nounours bon vivant, pas d'une fidélité à toute épreuve, qui a tendance à se laisser aller autant dans sa vie personnelle que dans sa vie professionnelle, l'autre, enquêtrice suédoise rigoureuse, efficace et atteinte du Syndrome d'Asperger. Deux personnages fascinants aux relations fascinantes, d'autant plus que Sofia Helin et Kim Bodnia qui les interprètent sont magistraux.

Rien que pour eux, j'ai envie de me plonger sans hésiter dans la seconde saison... Ah oui, la chanson du générique, "Hollow Talk", est pas mal aussi...

Saison 2 (8,5/10) :

Si j'avais eu quelques reproches à faire à la première saison, ce n'est pas le cas pour cette deuxième saison qui est lui grandement supérieure et qui réussit l'exploit de ne pas paraître du tout répétitif par rapport à la précédente.

L'intrigue policière, ne ménageant pas en surprises, est efficace mais en plus se permet d'avoir un fond très pertinent sur le problème écologique ; plus actuel comme problème on meurt...

Mais là où cette saison est surtout brillante et poignante, c'est dans la manière dont les deux protagonistes continuent d'être creusés, le personnage de Saga essayant désespérément de se "normaliser", celui de Martin tout aussi désespérément de se reconstruire

après l'assassinat de son fils.

Les acteurs Sofia Helin et Kim Bodnia sont absolument magnifiques.

Et si l'intensité est toujours présente du début jusqu'à la fin, on atteint un véritable point culminant lors des derniers épisodes en particulier lorsque

une flic qui est contaminée et qui donc se sait condamnée se suicide

et

quand Martin se fait arrêter pour le meurtre de l'assassin de son fils après que Saga ait découvert que c'est lui qu'il l'a commis.

Saison 3 (8/10) :

Plus de Kim Bodnia au casting, c'était un très gros risque parce que la série s'appuyait énormément sur l'aussi magnifique qu'improbable duo qu'il formait avec Sofia Helin. Mais en même temps, ça pouvait rassurer dans un sens car ça pouvait annoncer un renouveau considérable pour cette troisième saison. Et heureusement, c'est cela qui a finalement eu lieu...

Bon d'abord parce qu'ils ont su trouver à l'excellente Sofia Helin un partenaire suffisamment charismatique et talentueux, Thure Lindhardt, pour lui faire face ; ce qui était vraiment loin d'être une évidence.

Et en plus de faire connaissance avec ce personnage, on va en apprendre beaucoup plus sur le passé de l'attachante Saga, qui va être particulièrement malmenée ce qui ne va pas manquer de donner des séquences particulièrement fortes ; peut-être même les plus fortes de toute la saison...

Autrement, l'enquête policière, avec bien évidemment les agissements d'un tueur en série à la clé, se suit d'une manière soutenue, avec quelques rebondissements pour bien tenir en haleine. Bon on peut tout de même réussir à deviner facilement l'identité du tueur

et puis bordel quand on réussit à assommer son kidnappeur, dont l'intention manifeste est de vous donner un aller-simple dans l'autre monde, on ne lui laisse pas son arme à côté de lui quand on s'enfuit.

Quant à la fin, si à l'instar de celles des deux saisons elle ne manque pas d'être sombre, cette fois dans toute cette noirceur il y a une petite lueur d'espoir. Autant le dire tout de suite, je suis prêt pour la quatrième saison...

streaming film complet