Download in HD

L'Âge de raison

Film de Yann Samuell Romance et comédie 1 h 37 min 28 juillet 2010

"Chère moi-même, aujourd'hui j'ai 7 ans et je t'écris cette lettre pour t'aider à te souvenir des promesses que je fais à l'âge de raison et aussi te rappeler ce que je veux devenir..." Ainsi commence la lettre que Margaret, femme d'affaires accomplie, reçoit le jour de ses 40 ans.

Sophie Marceau fait partie de ces actrices du cinéma français qui énervent ou qui plaisent de façon toujours poussive, toujours dans l'extrême. Quant aux films de romance français, ils ne sont pas nombreux et sont souvent pavés de grossiers clichés et d'un ennui mortel. L'Âge de Raison, le plus étonnamment du monde, c'est tout le contraire. C'est l'histoire de Margaret qui reçoit du jour au lendemain des lettres d'enfant, d'un enfant en particulier : elle-même, à l'âge de 7 ans. Elle retrace alors sa vie de femme d'affaires émérite et redécouvrira malgré elle comment elle en est arrivé là avec un peu de magie et de bons sentiments bien placés.

Fraichement animé par l'esprit complètement loufoque de Yann Samuell, le réalisateur déjà apprécié pour son sympathique Jeux d'enfants avec Marion Cotillard et Guillaume Canet en 2003, l'Âge de Raison nous transporte dans un univers enfantin adorable ou tous les coups scénaristiques sont permis. Ainsi, il est possible de faire traverser la moitié de la France ou du Monde à l'héroïne en moins de quelques secondes et de se retrouver dans des situations loufoques sans même qu'elles viennent empiéter sur sa vie privée. Comme une simple sitcom pourrait le faire, l'univers n'est pas "réglé", ne trouve aucune logique de quotidienneté dans le script. C'est peut-être ce qui donne au film son aspect "conte" sans doute cher au réalisateur qui s'en donne alors à coeur joie. Artiste avant tout, au joli coup de crayon, Yann Samuell signe plusieurs mises en scènes "cartoon" délicieuses qui finissent de convaincre de la naïveté touchante et mignonnette du film. Sophie Marceau n'en est pas moins extraordinaire et finira de convaincre même les plus sceptiques.

Oui, les bons sentiments sont bien là et les clichés sont quelquefois un peu gros, mais jamais ils ne viennent déranger une trame extrêmement fluide, passionnante ou on se demande quelles seront les limites de l'imagination de la jeune Margaret (ou Margeurite) et comment cette belle histoire, avec un amour d'enfance en prime, va se terminer. Heureusement, la fin rose bonbon n'est pas totalement prévisible et l'aspect amoureux de l'héroïne est très réaliste et ne flirte pas vers le "Plus Belle la Vie" de base. Encore heureux. Bref, l'Âge de Raison est une excellente surprise qui ne va toujours pas faire du réalisateur un homme d'exception, mais qui reste toutefois un nom à surveiller de très près sur les affiches à venir. En espérant que jamais celui-ci n'atteigne cet Âge de Raison et qu'il continue à nous offrir d'autres surprises cinématographiques et, qui sait, peut-être une perle ? La prochaine fois par contre, il faudra sans doute soigner un peu plus l'affiche du film. Celle présente ci-contre est vraiment infâme...

streaming film complet